Ne négligez pas les effets néfastes du stress sur votre santé !

#stress , #santé , #bien-être , #émotions

Le stress est nécessaire à notre survie lorsqu’il est de courte durée mais peut entraîner des ravages sur notre santé et notre équilibre psychologique lorsqu’il perdure… 

Nous allons voir dans ce premier article principalement l’impact physique du stress, et dans un second l’impact émotionnel et psychologique…

i'désir stress santé

L’antilope est là, dans la savane, tranquille, en train de brouter… Brusquement elle se met à redresser la tête. Elle bondit sur le côté et se met à courir. Heureusement car l’instant d’après un guépard surgit à l’endroit même où était l’antilope paisible. Heureusement que cette dernière a pris de l’avance et le guépard ne peut plus la rattraper… 

Quelques minutes plus tard, nous retrouvons l’antilope un peu plus loin, de nouveau tranquille, en train de brouter…


Le stress entraîne la fuite ou le combat

Dans ce que nous venons de décrire, l’antilope a vécu une montée de stress rapide, avec la génération d’hormone par son organisme : de l’ACTH par la glande hypophyse comme déclencheur et ensuite, en quantité, du cortisol et de l’adrénaline par les glandes surrénales. Ces sécrétions préparent et déclenchent la fuite et sont salutaires pour la survie de notre antilope.

Elles ont permis à la pression sanguine d’augmenter, au rythme cardiaque et à la respiration de s’accélérer. Le sang a afflué vers les zones nécessaire à la course en délaissant, par exemple, le système digestif. Les muscles se sont tendus afin de permettre l’échappée subite et rapide.

Ceci heureusement ne dure pas et quelques minutes après, le taux de sécrétion de ces hormones est totalement retombé. Le rythme cardiaque et la respiration sont ralentis, la tension artérielle est redevenue normale, les muscles se sont relâchés et la digestion a repris normalement. Heureusement pour l’antilope ce type d’événement n’intervient que de temps à autre et ne dure que très peu.

Le stress (agression par l’environnement) a déclenché dans ce cas un mécanisme naturel de fuite. Chez d’autres animaux, cela aurait déclenché un mécanisme de combat. Dans les deux cas, c'est une question de survie…. 


Les conséquences du stress à haute dose

Mais ceci n’a de sens que parce que la réaction est de courte durée. Il n’est pas envisageable de fuir ou de combattre en permanence !

Intéressons nous maintenant à l’Homme moderne, mammifère dont les mécanismes de réaction face au stress sont identiques aux autres mammifères. L’Homme n’est que dans des cas exceptionnels soumis a des agressions aussi fortes que celle qu’a subit notre antilope. Mais, même si les agressions ne sont pas intenses, elles peuvent être vécues comme multiples et permanentes. Et c’est là que l’on dit que la personne est « stressée », parce qu’elle perçoit des agressions supérieures à ce que ses ressources lui permettent de supporter. Physiquement ou intérieurement, elle passe son temps et son énergie à fuir ou à combattre.

L’organisme des personnes sous stress continu se met à générer tout au long de la journée les fameuses hormones du stress. Et leur corps manifeste les symptômes correspondants : tension artérielle élevée, rythme cardiaque rapide ou irrégulier, respiration bloquée, tension permanente des muscles, troubles digestifs…

Les pathologies qui en découlent sont nombreuses, les cycles naturels de l’organisme et les fonctions vitales peuvent être perturbés, sans parler des impacts psychologiques…

Et par ailleurs, pour couronner le tout, l’organisme peut déclencher une addiction aux hormones du stress, ce qui fait que la personne va chercher à vivre toujours plus de situation stressantes… Mais ceci se fait au niveau inconscient et dans ce cercle vicieux, les émotions jouent un rôle que nous étudierons la prochaine fois… Nous verrons également les techniques qui permettent de briser ce cercle vicieux et installer un mieux-être…


Olivier Broni


A très bientôt sur notre blog…

Pour vous abonner à la newsletter i'désir et recevoir les articles du blog plus d'autres conseils de santé responsable >